Louer votre place de parking à Paris

Parking Paris Encadrement des loyers

NB : L’expression parking, tel qu’utilisée ici, inclut les places de stationnement ouvertes et couvertes. L’article ne différencie pas par type de place de stationnement.

Moins de 50% des parisiens ont une voiture, tandis que plus de 80% des français en ont au moins une. Si bien que la question se pose : à Paris est-il plus intéressant de mettre en location un logement avec ou sans le parking ? Quels sont les avantages et inconvénients ? Et quel est l’impact de l’encadrement des loyers à Paris ?

A Paris les logements se louent rarement avec une place de parking

Seulement 15% des logements parisiens sont loués avec une place de stationnement. En comparaison, 38% des logements en petite couronne se louent avec une place de parking et plus de 40% en Ile-de-France.

En effet, 50% des parisiens n’ayant pas de voiture, il est souvent compliqué de valoriser un parking à Paris, notamment en centre-ville. Dans les quartiers proches du boulevard périphérique, proposer une place de stationnement peut néanmoins être intéressant. Ainsi, nous constatons que la demande à la location pour des logements avec parking à proximité du périphérique est quasiment aussi élevée qu’en petite couronne.

Bon à savoir : un bon compromis est de proposer la place de stationnement en option, moyennant une majoration de loyer. Cela permet d’avoir un atout important en cas de locataire automobiliste, sans pour autant se fermer à la moitié du marché parisien qui n’a pas de véhicule et ne valorisera pas une place de parking.

Une place de parking peut justifier un complément de loyer

Quand la place de parking est louée avec le logement dans un même bail, celle-ci est soumise aux mêmes dispositions que le logement. Les dispositifs de la loi Alur s’appliquent donc également au parking : plafonnement du loyer, recours en cas de loyers impayés, congés, etc.

Néanmoins, une place de stationnement peut permettre de déroger à l’encadrement des loyers. En effet, un bail de location avec une place de stationnement à Paris est exceptionnel. Ainsi, le parking peut justifier d’un complément de loyer, au même titre qu’une grande terrasse ou qu’un ameublement de très grande qualité. Le plafond de loyer peut donc être majoré d’un complément de loyer, afin de valoriser la place de parking.

A Paris, louer la place de parking séparément est souvent plus avantageux

De façon générale, le cadre réglementaire d’une location de parking est plus favorable que la législation en matière de location d’un appartement. A la différence de la location d’un logement, qui est encadrée par la loi Alur, les contrats qui régissent les parkings suivent le Code Civil. Ainsi, il n’y a pas de préavis ni d’encadrement des loyers. Enfin, au moindre loyer impayé, il est possible de congédier le locataire. Côté fiscalité, les loyers sont soumis au régime des revenus fonciers, comme dans le cadre d’une location vide.

Le principal inconvénient de louer le logement et la place de stationnement séparément est la gestion des différents locataires et la complexité qui s’en suit : deux encaissements au lieu d’un, deux baux différents, plusieurs mises en location, etc.

Bon à savoir : une place de stationnement pour un scooter se loue environ 50 € par mois charges comprises à Paris. Une place de parking pour voiture, entre 100 et 150 € en moyenne. Le loyer mensuel peut monter jusqu’à plus de 200 €, en fonction de l’emplacement du parking et de sa sécurisation.

A propos de Homepilot

On trouvait les services de gestion locative compliqués, chers et peu réactifs. Alors on a créé Homepilot.

Homepilot propose un service de gestion simple et innovant, sans frais cachés et sans engagement. Nos gestionnaires sont disponibles 7j/7 pour répondre à vos questions et pour gérer les urgences sur votre bien. En plus, vos loyers sont garantis à 100%. On s’occupe de tout, vous touchez vos loyers !

Sources :

Cet article vous a plu ? Partagez-le pour en faire profiter votre réseau et vos amis.