Guide : Quelle agence de gestion locative choisir ?

Quelle agence de gestion locative choisir

D’après l’INSEE, il existent près de 9000 sociétés qui font de la gestion immobilière en France. Devant un tel choix, beaucoup de propriétaires ne savent pas quelle agence de gestion locative choisir. Voici les 6 règles à suivre pour choisir un bon gestionnaire locatif.

#1 L’agence fait-elle de la gestion immobilière une de ses priorités ?

Pour beaucoup d’agences, la gestion locative ne représente pas le coeur de métier. Leur priorité est souvent la vente. En effet, en moyenne la gestion locative pèse seulement 10 à 15% dans le chiffre d’affaires d’une agence immobilière. La gestion locative est bien souvent assurée par l’agent pendant ses heures creuses et sert principalement à alimenter l’activité vente. Cela a souvent un impact sur la réactivité du gestionnaire et la qualité du service en général. Les agences de gestion locative en ligne peuvent être une alternative intéressante aux agences immobilières et syndics de copropriété traditionnels.

#2 S’assurer de la réactivité de votre agence de gestion locative

Avant de choisir votre gestion locative, assurez-vous que votre gestionnaire soit joignable. Si vous avez du mal à joindre votre gestionnaire, ou s’il ne vous rappelle pas, avant même la signature du mandat, cela n’est pas bon signe.

Par ailleurs, nous vous conseillons de vous renseigner sur les horaires d’ouverture du gestionnaire et du service support en dehors des heures ouvrables. Un dégât des eaux se produit bien souvent la nuit, le weekend ou pendant les vacances.

#3 Bien comprendre ce qui est inclus dans les honoraires de gestion locative

Les honoraires de gestion locative sont souvent complexes et nébuleux. Le montant s’applique-t-il au loyer charges comprises ou hors charges ? Quels services sont réellement inclus dans l’offre et lesquels sont en supplément ?

Attention, aux frais abusifs ! Il est malheureusement courant de prendre des commissions occultes sur les travaux et autres interventions, refacturées par la suite au propriétaire. Enfin, certains gestionnaires locatifs peu scrupuleux, parfois dans de grands réseaux nationaux, facturent au propriétaire des frais de résiliation lors de la fin du mandat. Vous n’êtes pas obligés de subir ces pratiques !

De plus, les tarifs peuvent varier du simple au double d’une agence de gestion locative à l’autre ! Il est donc conseillé de faire jouer la concurrence et comparer les différentes offres en détail. Enfin, nous vous conseillons d’être vigilant quant aux offres promotionnelles. Elles sont souvent attrayantes à court terme, mais vous risquez de sortir perdants par la suite.

#4 Protégez-vous des conditions de mandat de gestion abusives

Beaucoup d’agences pratiquent des mandats de gestion locative avec un engagement ferme sur 3 ans. Nous vous conseillons d’éviter les mandats avec une durée de plus d’un an. En effet, si vous n’êtes pas satisfait, vous risquez de vous retrouver coincé avec le même agent pendant plusieurs années, sans pouvoir annuler le mandat de gestion locative.

#5 Vérifier la carte professionnelle de votre agence de gestion locative

La gestion immobilière est une profession réglementée et strictement encadrée par la loi Hoguet (Loi n° 70-9 du 2 janvier 1970). Tout gestionnaire locatif doit être titulaire d’une carte professionnelle de gestion immobilière délivrée par la Chambre de Commerce et d’Industrie et avoir souscrit à une garantie financière et une assurance responsabilité civile professionnelle. Le numéro de carte professionnelle ainsi que la garantie et l’assurance souscrites doivent obligatoirement figurer sur le mandat et toute autre pièce écrite du gestionnaire. Avant de décider quelle agence de gestion locative choisir, nous vous conseillons de vérifier que votre gestionnaire locatif est en règle via le Registre des professionnels de l’immobilier. Il vous suffira d’y renseigner le nom de l’agence.